EN UN SOUFFLE

Daniel Argelès 

 

Un jazzman allemand installé à Paris est bouleversé par la naissance de son fils. Muni de sa trompette, il monte à la nuit tombante sur le promontoire des Buttes-Chaumont pour y jouer et tenter de comprendre son trouble.

 

 

Ce texte est né d’une rencontre entre l’auteur et un musicien. L’histoire de celui-ci est en partie retracée, mais également réinventée, entrelacée à d’autres vies, contemporaines ou plus anciennes, allemandes ou pas, réelles ou imaginées. Ce texte touche aux questions de filiation et de paternité, de naissances et d’adoptions, d’exils volontaires ou involontaires, d’identités assignées ou revendiquées, d’héritages reçus ou refusés. Il parle de la pluralité des histoires et des exils qui nous constitue tous.

 

 

On estime à cent-trente-mille le nombre d’Allemands vivant en France. Il s’agit d’une immigration ordinaire. Mais la présence allemande en France porte en elle la longue histoire des relations entre les deux pays. Malgré des origines communes, ces deux pays ont bâti des constructions identitaires, forgé des unités nationales en s’opposant. Guerres et occupations réciproques ont entraîné des millions de morts, dont les mémoires sont parfois honorées lors de cérémonies commémoratives communes. Cette relation favorise depuis cinquante ans des échanges culturels intenses, des jumelages et des échanges scolaires. L’histoire française du personnage commence là.

 

 

Daniel Argelès a publié des traductions de l’allemand en français, ainsi que des articles et ouvrages universitaires sur la littérature allemande. Il publie ici sa deuxième nouvelle.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now